collage

Je ne parle jamais de cuisine ici... non pas que je n'aime pas manger (ma balance peut en témoigner), non pas que je sois mauvaise cuisinière (je dois pouvoir trouver quelques potes pour vous le certifier), non pas, non plus, que je manque de matériel (l'Homme peut le déplorer) et non pas, enfin, que je manque d'inspiration (la bibliothèque installée dans la cuisine consacrée à mes très chers livres des recettes peut vous l'assurer). Alors pourquoi ? me direz-vous. C'est simplement que me mettre à parler cuisine ici serait suicidaire ! Vous croyez vraiment que je ne perde passe pas assez de temps derrière mon PC ? Et puis si je me prenais au jeu, vous imaginez le truc de dingue ? Je vais passer mon temps à préparer des bons petits plats à vous montrer... bonjour les kilos !

Bref, si je fais une exception aujourd'hui, c'est que j'ai de bonnes raisons ! D'abord, je suis hyper fière de moi ! Ensuite, Elibabette voulait en savoir plus. Enfin, parce que ça peut toujours servir ! Voilà donc mon histoire de yaourts maison au four.

Tout a commencé par un gros ras le bol de mettre à la poubelle des milliers (oui, des milliers !) de pots en plastoc chaque année. Et puis avec des yaourts maison, il y a des chances que mes loupiots se remettent à manger des yaourts nature (chose qu'ils avaient totalement oubliée depuis notre séjour en Amérique du Nord). Seulement j'avais un problème : l'aventure yaourts maison me tentait, mais je ne voulais pas acheter de yaourtière ! En voilà les raison :

  1. Mon plan de travail est bien assez encombré !

  2. Une yaourtière, c'est 8 yaourts à la fois... alors vu notre descente, avec un tel engin, je suis bonne pour en faire tous les jours : non merci ! (ben oui, je suis accessoirement un peu fégnasse !)

  3. Notre petite planète en a peut-être assez de toutes ces machines à tout que tous ces industriels tellement soucieux de libération de la femme s'épuisent à inventer (mon oeil, tiens !)

  4. J'aime pas faire comme tout le monde (je suis rebelle, vous ne saviez pas ?), alors pas de yaourtière et pas de MAP ! Du coup, l'Homme et le porte monnaie sont contents !

Donc j'ai cherché un peu et j'ai vu que je pouvais faire mes yaourts au four ! Ça tombait bien : j'en avais un tout neuf qui va super bien. Et puis pour les pots, j'allais pouvoir recycler les pots béaba que j'utilisais pour les compotes et les purées que je faisais pour les loupiots avec mon Babycook. J'ai étudié la formule, je me suis beaucoup inspirée de tout ce qu'on peut lire chez Samania et je me suis lancée. Eh bien franchement, il n'y a pas à hésiter ! Voilà comment je m'y prends :

INGRÉDIENTS : 1 yaourt du commerce (ou de votre production) (ou du ferment) par litre de lait entier ainsi que 45 gr de lait en poudre (1 pot).

MA FAÇON D'FAIRE : Je fais chauffer mon lait (moi, je fais 3 litres à la fois) jusqu'à 47-48 degrés. J'ajoute mon lait en poudre et mon yaourt et je mélange bien. Je mets en pots et j'enfourne dans un four préchauffé à 45-50 degrés. Je laisse 1h30 (je suis sure qu'un heure suffirait), j'éteins le four et je laisse encore 2h30 sans ouvrir la porte, soit 4h00 en tout. Je ferme les pots, je mets au frigo et c'est TERMINÉ ! Du coup, j'en fais une bonne vingtaine à la fois + 2 gros pots pour la fois suivante (auxquels personne ne touche, évidemment !)

Le fait de ne pas les couvrir lors de la cuisson les rend encore plus onctueux, mais il y a une petite peau qui se forme dessus... chez nous, ça passe bien (hormis pour la Loupiote qui, si elle ne nous cassait pas les pieds avec ça, le ferait avec autre chose...). Vous pouvez choisir de les couvrir avant le passage au four et il n'y aura pas de peau.

Le lait en poudre rend les yaourts onctueux, mais il parait qu'au four, on peut s'en passer... j'aime tellement les miens comme ça, que je n'ose pas essayer... Par ailleurs, quelqu'un aurait-il des info concernant le lait en poudre : il parait que ce n'est pas top pour la santé, mais je ne trouve rien de clair là dessus (et je ne parle pas de lait chinois, hein...).

Il semblerait qu'on a plus de chances d'avoir des yaourts fermes avec du lait entier (qu'avec du demi ou tout écrémé), avec un four à 50 (plutôt qu'à 40) (attention cependant à ne pas mettre trop chaud, sinon, la lait coagule). J'avoue ne pas avoir trop creusé puisque ma formule de départ m'apporte entière satisfaction...

Et voilà ! C'est pas plus compliqué ! Le seul truc qui diffère de la préparation à la yaourtière est qu'il faut chauffer un peu le lait... c'est pas si sorcier !

Bons yaourts !